La Nymphe et le dragon – Elsa Gallahan

La Nymphe et le Dragon, tome 1 : L'indomptée et l'indomptable par Gallahan
La Nymphe et Le Dragon Tome 1 – Elsa Gallahan – 339 Pages – Livre Numérique

 Résumé :

Adaptation libre/fanfiction dans un univers Fantasy de la Romance Historique de Kathleen E. Woodiwiss, Le Loup et La Colombe.

——————————————————————————————

En des temps anciens, un guerrier de Valhoren, Haguénor, chevauche aux côtés de son Régent, Guéhémor, venu réclamer le trône du royaume de Réharnium dont son cousin l’a spolié à la mort du vieux roi Dranthoren.
Haguénor, fier guerrier indomptable, puissant et descendant des peuplades du Grand Est dont la légende raconte que le sang du dragon Herkalior se mêla à celui du Héros qui parvint à le tuer, ignorait encore qu’en partant à la conquête de Réharnium aux côtés de son Régent, il tomberait face-à-face avec la seule personne capable de percer sa cuirasse présumée impénétrable.
Quant à Eiléah, jeune châtelaine réharniemme, qu’aucun homme n’avait jamais domptée, se doutait-elle qu’elle croiserait bientôt la route de celui qui, pour la première fois, la charmerait malgré elle, malgré ses intimes résolutions ?

Mon avis:

Il a des jours comme aujourd’hui où je voudrais pouvoir écrire une chronique comme le font beaucoup, avec de jolies phrases, de jolis mots, mais vous savez maintenant que mes avis sont nature et un peu bruts. Je ne vais donc pas y aller par quatre chemins !
J’ai adoré, que dis-je, j’ai kiffée grave ! ça déchire ! Bref, c’est un coup de cœur ! J’ai pris énormément de plaisir à lire La Nymphe et Le Dragon.
Elsa Gallahan avait commencé à publier son histoire sur le site Wattpad me mettant en appétit avec douceur… vite écourtée cela dit, car peu finalement fut publié. Quand l’auteur a annoncé qu’elle avait finalement trouvé le moyen de publier son histoire (fanfiction — droits d’auteurs — toussa…), je me suis souvenu à quel point le début m’avait plu. J’étais donc ravie de pouvoir plongé dans cette nouvelle histoire. Seulement, voilà ! Parce que tout ne se passe pas comme prévu, les trois premiers chapitres m’on parut long… non pas qu’ils soient truffés de longueurs ou de détails inutiles, je ne retrouvais pas l’étincelle qui m’avait donné envie de le lire la première fois. Déçue, je me promis d’y revenir dans un état d’esprit plus enclin à la lecture après la fin du chapitre… (je ne sais pas si c’est très clair, je voulais poser le livre et faire une pause à la fin du chapitre), mais sans m’en rendre compte j’étais déjà à la fin d’un autre chapitre… j’étais cette fois, plongé à corps perdu dans la lecture. Et de là, il me fut impossible de le lâcher avant la fin. Je voulais tout savoir, et vite !
La fin trop vite arrivée m’a fortement énervée. La suite n’était pas encore écrite, je me vois dans l’obligation d’attendre… pour combien de temps, c’est une bonne question ! D’ailleurs, la fin est une fin HORRIBLE ! Cruelle pour le lecteur, qui n’a plus qu’à se faire des films sur les possibilités et éventualités…
Les personnages sont très attachants, émouvants, tellement humains ! Je suis sous le charme de mon seigneur Haguénor… presque amoureuse tellement celui-ci semble parfait ! Quant à Dame Eiléah, elle est une jeune femme forte d’esprit et incroyable dans sa bonté d’âme !
Elsa Gallahan a su m’émouvoir plus d’une fois, et je peux avouer sans honte avoir versé quelques larmes !
C’est donc pleine d’enthousiasme que je te recommande vivement de te procurer la nymphe et le dragon, sans plus attendre ! En plus, il est gratuit, que demander de plus !? Vous pouvez le lire et/ou le télécharger sur la plateforme Atramenta. À vos liseuses !

Publicités

A l’ombre de ton âme – Elsa Gallahan

book-728
A l’ombre de ton âmes – 479 Pages – Livre numérique et broché

Résumé:

A 29 ans, Alannah ne souhaiterait qu’une chose, se sentir enfin heureuse. Mais on lui a diagnostiqué un cancer qui met en péril ses aspirations. Résignée à embrasser son funeste destin, tout est remis en cause par sa rencontre furtive avec un jeune interne en oncologie qui ne la laisse pas indifférente. « Enfin, je t’ai retrouvée ! » lui susurre-t-il alors qu’elle est sûre de ne l’avoir jamais rencontré auparavant. Mais cela ne représente pas ses seules préoccupations. Une ou des personnes semblent en vouloir à sa vie. Son passé, son présent et son futur s’entremêleront dans une danse macabre où la mort apparaît comme la seule issue.

 

 

Second Regard:

Ça y est, j’y suis. La difficulté de nouvelle rubrique commence réellement ! Tu le sais maintenant, que l’auteure du livre dont je vais te parler est chère à mon petit cœur. Quoi les dés sont pipés ? Absolument pas, et je vais te le montré avec cet avis Second Regard.
Tu veux pouvoir comparer l’ancienne chronique et la nouvelle. Pas de problème va jeter un œil par là. –> Premier Avis
C’est bon, cette fois, tu es prêt à me lire ? Ouf !

Sur certains points, je reste en accord avec moi-même ! Tout y est merveilleusement bien dosé. Amour, suspense, maladie, etc. Si tu as lu le premier avis que j’ai donné, tu as vu/lu que j’avais était gênée par le côté de la maladie dans l’histoire. (des raisons, que j’ai données à l’auteur) Cette fois, ça n’a pas été le cas. Je l’ai plus ou moins mit de côté. Ne râle pas, je sais que ça fait partie de l’histoire. Quand je dis que je l’ai mis côté, c’est dans le sens où j’ai pris du recul sur cette partie du récit. Peut-être aussi le fait que j’aime être spoiler. Cela ma permit d’en apprécié  l’histoire à sa juste valeur.
C’est-à-dire, que je l’ai lu bien plus vite et plus intensément ! L’humour, l’amour, les réflexions… Je l’ai savouré et aimé bien plus fort que lors de ma première lecture. J’y ai vu un hymne à la vie. J’ai aimé redécouvrir Alannah et la voir se battre non seulement contre la maladie, mais aussi contre tous les événements négatifs et durs qu’elle subit. Alastar que je n’avais pas vraiment aimé, a pris un tout autre visage. J’ai su grâce à cette seconde lecture, lire entre les lignes et ainsi comprendre (plutôt ?) ses motivations.

Tout ça pour dire, que c’est un livre bien plus complexe dans son assemblage qu’il n’y parait de prime à bord. La trame est magnifiquement bien ficelle, le mélange de fantasy dans ce monde réel est très équilibré. Nos deux protagonistes sont profonds et possèdent une vraie personnalité. Leurs failles sont tellement semblables aux nôtres, qu’il est facile de nous voir en eux. La plume de l’auteur est douce, fine et poétique. Le mélange est captivant.
Cette fois, j’ai était transporté par l’histoire telle qu’elle est. Bouleversante !

La sève du pouvoir – Denis Vergnaud

13256305_1028222473909957_8492545307072910433_n
La sève du pouvoir – 318 Pages – Livre numérique et broché

Résumé:

Le royaume d’Arcalie pleure l’un de ses généraux. Alors que les Hommes réapprennent à vivre, libérés du joug des puissants Atraqses, cette mort inquiète le roi et ses proches. Qui est l’auteur de ce forfait ? Un nom resurgi du passé est sur toutes les lèvres. Rokran surnommé le Titan. Au même moment, Beryn, un jeune chasseur au franc parler, décide de poursuivre les mercenaires qui ont attaqué son village et capturé celle pour qui son cœur bat. Sur sa route, il va croiser un vieux tailleur de pierre aigri et drogué du nom d’Isan. Ensemble, ils vont arpenter un monde que l’un ne connaît pas et que l’autre ne reconnaît plus. Et chacun va découvrir ce qu’est la vraie sève du pouvoir.

Mon avis:

Par où je commence ? C’est bien la question. Je vais commencer par vous parler de ce jeune auteur, qu’est Denis Vergnaud. J’ai commencé à le suivre sur twitter me semble-t-il, alors qu’il en était encore aux corrections de son roman. Quel plaisir de voir son « bébé » aboutir. Et honnêtement, il a tout pour devenir un grand. Denis vergnaud se décrit comme passionné de fantasy et ça se ressent.

L’auteur a un univers bien à lui. Un univers recherché et travailler avec minutie. C’est prenant et captivant. D’autant plus pour moi, qui ne suis pas une grande fan de médiéval. Je peux même vous avouer que pour moi, c’est une première dans le genre. C’est donc une très agréable surprise.

Je m’égare, revenons-en à nos moutons. L’histoire. Ce premier tome est bourré d’actions, de mystères, de personnages forts et de rebondissement… pour le moins inattendus. Les scènes d’actions (mais pas que) y sont bien décrites, ce qui rend l’immersion très facile. Le style d’écriture est vif et fluide, la lecture est fort agréable. De quoi, tout de même vous laissez à bout de souffle à la fin de ce premier tome. On attend le second volet avec impatience. Avec « La sève du pouvoir » il y en a aussi pour tous les goûts : Stratégie, quête, histoire d’amour. Bref de quoi, vous donnez envie de vous jeter dessus.

Pour conclure, je vous dirais ceci, Denis Vergnaud a d’après moi placé la barre assez haute avec ce premier opus, j’attends donc la suite avec beaucoup d’attention.
Merci à l’auteur de m’avoir fait confiance pour ce service presse !

Pour vous le procurez c’est par là —> Amazon