La rumeur – Solenne Hernandez

41FCdUXJaHL._SX326_BO1,204,203,200_.jpg
La rumeur tome 1 la fuite – 278 pages – Livre numérique et broché

Résumé:

La crise a sévi bien plus que de raison au fil des années, au point de laisser le monde et ses habitants aussi pauvres matériellement qu’humainement. Les coeurs sont aussi vides que les maisons, mais heureusement une nouvelle forme de gouvernement s’est érigée en sauveuse de l’humanité : le Secteur. Là où personne ne trouvait de solution pour mettre un terme à cette crise dévastatrice, le Secteur a trouvé un remède. Mais à quel prix ? Dans ce monde où plus rien ne compte, où plus rien ne va, où le bonheur a presque disparu, les rêves sont, dit-on, devenus une denrée rare, et donc, incroyablement précieuse. Toute personne encore capable de rêver porte en elle un bien d’une valeur inestimable, si inestimable que le Secteur décide de se l’approprier…

 

 

Mon avis :

Elle court, elle court la rumeur… Ah ça oui, on court ! Je reviendrai là-dessus plus tard !
La dystopie ce n’est pas forcément mon dada ! Mais quand on court avec nos protagonistes, on ne la lit pas la dystopie, on la vit ! On fuit le secteur, qui veut nous utiliser, enfin non, ils veulent nous voler ! Nous voler quoi ? Tu le sauras, si tu lis ce livre ! :p Non, je n’ai pas à être gentille avec toi !

Bon concrètement La Rumeur, c’est quoi ? Eh bien (d’après ce que j’ai lu en dystopie) c’est assez classique ! Non pas l’histoire. Là rien avoir avec du classique, c’est hyper original. Ce qui est classique, c’est la base, des ados, un très méchant gouvernement ! Bien pire que ce que tu peux t’imaginer ! Forcément qui dit méchant gouvernement, dit rébellion en approche !

Maintenant que les bases sont posées, si je te parlais de ce que moi, j’ai ressenti ?
Sur les premières pages, bin honnêtement, j’ai eu dû mal ! Le style de l’auteur est impeccable, mais j’ai eu du mal à suivre le rythme ! Puis finalement, j’ai arrêté de me battre contre cette folle course et me suis laisser porter par l’intrigue, les personnages.
Ah l’intrigue ! La vache, elle est quand même rondement mené ! Et puis pas de temps mort, pas de longueurs ! Que du bonheur. Surtout pour nous lecteurs, hein ! Parce que Solenne Hernandez n’est quand même pas tendre avec ses personnages. L’auteur a beau ne pas être tendre avec ses personnages, elle les a rendus, et ce, de façon magistrale très attachants ! Mon/mes chouchou(s), les rescapés, Oswald et Brewen. Si tu suis l’auteur sur twitter, elle nous a montré de qui elle s’était s’inspirer ! *soupir de contentement !* Bon, je m’égare ! Bref, je les ai trouvés parfait ! Jusque dans leurs défauts !

L’auteur a réussi à m’emporter avec elle dans son univers unique, grace à sa plume fluide, rythmé (pas de le temps de s’endormir) et son intrigue construite au fil d’or !

Pour finir, je te dirais ceci. Malgré des débuts assez difficiles, c’est un joli coup de cœur !
Maintenant, tu files sur Amazon et tu fonces le lire !

Encore une chose, Solenne, la suite, elle est pour quand ?

Yggdrasil: La chronique

Wahou

yggdrasil avis chronique myriam callionneau
Résumé: 

Une dictature religieuse et militaire règne sur la galaxie. L’armée sainte, fanatiquement dévouée à la cause de celui qui se fait appeler Dieu, élimine impitoyablement ceux qui refusent de suivre les préceptes de la religion. Pourtant, les hérétiques propagent les paroles d’une prophétie annonçant qu’un Espoir va se lever et libérer l’univers. 

Tourmentée par de terribles cauchemars prémonitoires, Nayla Kaertan arrivera-t-elle à échapper à l’inquisition qui traque sans relâche ceux qui, comme elle, ont des dons étranges. Doit-elle craindre son supérieur, un homme mystérieux, qui semble posséder des pouvoirs surnaturels ? 
Aura-t-elle la force d’affronter son destin ?

Y’a des livres qui sont dans nos Pal depuis un moment et un jour on le sort! Et là, la seule question qui s’impose à nous c’est: Mais pourquoi je ne l’ai pas lu avant !? 
Franchement, je ne sais pas… Enfin soit, toutes mes excuses à l’auteure Myriam Caillonneau d’avoir mis autant de temps à lire votre pépite. J’ai adorée. 

Bon comme d’habitude, je vais essayer de vous en dire le moins possible sur l’histoire. (Faut pas Spoiler, hein 😉 ) Du coup, je ne vais pouvoir vous dire grand chose,… 
Ce livre est le premier tome est dès les premières pages, nous sommes plongé dans le contexte avec brio. On est tenu en halène de première page à la dernière. Dernière page, qui m’a d’ailleurs totalement laissé sur le ***.  Oui oui sur le *** . 

J’ai vue certaines personnes être dérangé par le fait que le protagoniste masculin, Dem, appelle notre héroïne (Nalya) « Jeune fille », pour moi c’est simplement le fait qu’il veuille mettre une distance en eux. Ce qui ne me choque pas, vue… son rôle (spoile)  
Les personnages sont fort et attachants. J’ai trouvée Nayla touchante, fragile et forte à la fois. C’est tout à fait le genre de personnage que j’aime. 

Je n’ai qu’une remarque à faire, c’est que les passages romantiques manque un peu. Bin quoi, je suis une fille qui aime la romance! ^^ A part ça, tout y est, histoire bien ficelé, rebondissement, fin complètement hallucinante. 

Une plume et un style très agréable. J’attends la suite avec beaucoup d’impatience. Je veux savoir,… enfin je veux tout savoir. 
Je ne peux que vous recommander de vous jetez dessus. Un dystopie rythmé et original.

Encore une fois, merci à l’auteure et toutes mes excuses pour avoir mis un temps fou à me jeté dans votre univers. 




Ruines: La chronique

Par où commencer,…

Ce n’est pas toujours facile d’écrire une chronique, de donner son avis avec sincérité à chaque fois. Mais. Encore une fois, je ne dérogerai pas à cette règle, car, il me semble que se soit important d’être honnête que l’on aime ou pas un livre. – Tu pense certainement que c’est pas gagné pour celui que je te propose aujourd’hui? Et bien raté, il était plutôt pas mal… – 
Bon d’abord, il faut que je vous dise, que le genre Dystopique, ce n’est pas toujours mon « truc ». Donc Ruines n’aurait pas dû être pour moi. OUI, il n’aurait pas dû. MAIS … Finalement, on se laisse facilement, porté dans l’histoire et l’intrigue. On veut savoir pourquoi Alex ne se souvient de rien, depuis son réveil dans la ruelle. Comprendre, pourquoi le monde est devenu se qu’il est. Je n’ai pas pu m’empêcher de me posée un certain nombres de questions pendant ma lecture, cherchant à savoir où l’auteure voulait nous mener.
Sophia Laurent a su décrire avec un talent certain, les lieux et les personnages de son roman, pour nous permettre à nous lecteurs, de nous plonger un peu plus profondément dans l’histoire de ses protagonistes.
Les personnages, Alex et Max sont Attachants.
Max, adulte avant l’heure, a sous sa responsabilité, tout un campement d’adolescents et de jeunes enfants. On sent chez lui une force de caractère, qui, pour le coup de nous force à une certaine marque de RESPECT.
Pour ALEX, je dirai que je suis mitigé, on sent chez lui de la douceur et une certaine vulnérabilité malgré le caractère têtu et courageux dont il fait preuve. Il a l’air bon, mais vue la fin de ce premier tome, je me pose quand même la question. 
Alex est-il un vrai gentil.? Un méchant amnésique? Ou simplement un garçon qui devra choisir son camps dans les prochains tomes?
Le livre est fluide, et se lit facilement. On retrouve la narration extérieur. -Merci Léna Walker qui m’a permis de dépasser mes préjugés sur cette forme de narration. Car sans ça, je serais certainement passée à coté d’un bon moment de lecture. –
Nul doute, que ce roman soit un gros coup de cœur, pour les amateur de dystopie, mais pour moi, il est et restera un très bon moment de lecture.
Alors maintenant, est ce que je vous recommande ce livre? La réponse est OUI sans aucune hésitation. L’histoire, les personnages, l’intrigue et la plume de l’auteure, vous ferons voyager, vers un monde où le danger est à chaque coin de rues.
Quand à moi, je n’ai plus qu’à me procurer le tome 2.
Résumé tome 1, Nuit : 
Alex… Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot.
C’est tout ce qu’il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sa peau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d’adolescents plus sauvages les uns que les autres… Le reste est flou, vague, sombre.
Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Et rencontrer dangers, aventures, et… amis ?
Couverture de Ruines, Tome 1 : Nuit
Edition: Auto-édité
Auteur: Sophia Laurent
Nombres de pages: 201
Format: Livre Numérique
Ma Note