17 ans, mon nouveau projet

Bonjour à tous,

Je vous retrouve aujourd’hui, car il est temps pour moi de vous parler de ce projet qui me tient à cœur. Quel thème sera abordé ? Quel genre littéraire ? De quoi me suis-je inspirée ? Voilà les questions auxquelles je vais tenter de répondre. Vous êtes près ? Alors c’est parti !

J’en ai parlé plusieurs fois sur Twitter, j’ai aussi dit que ce futur livre serait très personnel. Non pas que ce soit une autobiographie, soyons honnêtes, ma vie n’a rien de très intéressant. Je vous avouerais plutôt que l’histoire s’inspire de faits réels. Vécu de près. Voilà de quoi est faite la basse de mon récit. J’ai pris le temps de la réflexion avant de poser les premiers mots sur le papier, la peur de blesser à longtemps était un frein. J’aime à penser que c’est également un bon moyen de tourner la page, car même si ce n’est pas autobiographique il n’en reste pas moins un bout de ce que je suis. Vous me suivez ? C’est très complexe pour moi d’en parler sans révéler tout ce qu’il sera, mais vous avez compris le principe. Cependant, certaines choses méritent d’être dites. Ce projet sera plus sombre que L’Héritière des Brumes et absolument pas fantasy. Non, 17 ans c’est la trouble de période de l’adolescence, la découverte d’un secret de famille, des erreurs du jeune adulte en devenir. C’est aussi la reconstruction et le pardon. La trame du projet est dramatique.

Où j’en suis ? Mon plan est fait depuis bien longtemps, les éléments principaux également. J’ai donc commencé à écrire en savant exactement comment le récit doit démarrer et la façon dont il doit se terminer. Trois septièmes du futur roman sont couchés. Ça peut paraitre peu dit comme ça, mais pour moi cela est énorme. À titre de comparaison, cela représente un peu plus de la moitié de L’Héritière.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Si vous avez des questions sur le projet, vous pouvez les poser en commentaire.

À bientôt,

Rose.