OUTRAGE – Maryssa Rachel

Ce livre qui fait parler de lui !

Résumé: 

Le roman de l’emprise. Le roman de l’injustice des sentiments. Le roman de l’amour qui s’enfuit.
 » L’amour, le seul, l’unique, celui dont on n’oubliera jamais le nom, porte les stigmates de nos plus terribles douleurs.  »
Attention : Ce livre n’est pas à mettre entre toutes les mains ! Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est construit une carapace de survie.
Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain. Mais ce soir-là, dans un bar, elle tombe amoureuse d’un être qui lui ressemble, peut être un peu trop. Tout en lui la repousse et pourtant… Lui, c’est Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle.

Rose va vivre cette passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne… Rose n’écoute pas la bête qui rugit en elle et qui lui dit  » fuis « . Son corps, son sexe deviennent chaque jour plus douloureux, mais elle tient, par amour pour cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…
Puis vient la douleur du déchirement. Alors, elle va essayer de noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe!

 

Mon avis:

Y’a bien longtemps que je n’ai pas donnée mon avis sur un bouquin, mais aujourd’hui je sors du silence pour un livre qui fait du bruit. Il fait du bruit, mais dans le sens positif. Beaucoup appellent à la censure, mais t’es qui pour juger ? Putain, mais merde quoi ! On trouve bien pire sur internet ! Quand je pense que certains libraires sont en train de refuser la mise en rayon de ce bouquin à cause de citations sorties de leurs contextes. Fais chier ! Parce que ce livre OUTRAGE, c’est un putain de bouquin humain ! Alors oui, il faut parfois avec le cœur et l’estomac bien accrocher, c’est le bouquin qui te bouscule, te choque, te retourne, te file la gerbe par moment, mais pas toujours ! C’est le bouquin, qui te montre l’homme dans ce qu’il a de pire. Mais il y a tellement d’autres choses dans ce livre ! C’est Rose qui se déconstruit se construit dans ce quel connait, c’est ça façon à elle de gérer, ou du moins d’essayer. Ce bouquin, c’est l’amour moche, sombre, fort et destructeur.

Tu es choqué pour des thèmes aborder dans les infos, journaux locaux, radio, oui là aussi quand tu les entends tu as envie de te boucher les oreilles en chantant « la-la, j’t’entends pas ! » Pourtant, c’est quotidien le viol, l’inceste… Et je ne parle là que de deux des sujets polémiques du livre. Oui il y a un passage sur la zoophilie, mais ce n’est pas non plus ce qui domine le livre. Ce qui domine ce sont les maux de Rose. Son mal-être et tout ce qui en découle et pas seulement les pratiques sexuelles de Rose.

Certains diront qu’on ne peut pas s’attacher à Rose, mais la vraie question c’est pourquoi ne pourrions-nous pas nous y attacher ? Elle est humaine avec ses faiblesses. On peut lui trouver des excuses pour certaines de ces pratiques, pas toutes cela dit, je pense notamment au passage zoophile. Mais pour ce qui est du bondage, franchement je ne vois pas le problème tant que c’est consenti.

Alors ai-je aimé le livre ? Oui, mais pas au sens où on l’entend. Je l’ai aimé, car il m’a bousculée, bouleversé et fait réfléchir. Je l’ai aimé pour son style hachuré, saccadé telle l’histoire de Rose. C’est « vrai » sans fioriture aucune, c’est mené d’une main de maitre. C’est un livre qui bouscule, c’est un livre qui mérite d’être « entendu », c’est une autrice qui mérite d’être lue !

Je conclurais en disais, qu’effectivement ce n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains et qu’il faut une ouverture d’esprit suffisamment large pour pouvoir aller au bout sans jugement. Pour public averti.

Publicités

New Life – Stefanie Hodier

New Life – Stefanie Hodier – Livre Numérique

Résumé: 

Cory est une jeune femme à priori comme toutes les autres jusqu’au jour où elle se réveille à l’hôpital.
Perdue, ignorant son identité, elle fait alors le rencontre de Loukas et Cerise, deux jeunes avec qui elle se liera d’amitié.
A la recherche de son passé, l’amitié se renforcera-t-elle ou sera-t-elle confrontée à des manipulations insensées ?
Quand tout bascule et que le virtuel se mélange au réel, comment distinguer le vrai du faux ?
Bienvenue dans New Life! Si tant est que vous en sortiez indemne …

 

Mon avis:

Hello les gens !

Comme promis, je mets à jour dans mes chroniques. Et je commence par celle de New Life de Stefanie Hodier. Pourquoi ? Déjà parce ce qu’il sort aujourd’hui 28 Mars et que ce livre est franchement bon ! OUI, je l’ai aimé. J’avais commencé à le lire sur la plateforme Wattpad, seulement le début puisque j’ai un mal fou à lire sur le Pc ou sur le téléphone. Bref, j’ai lu New Life à différente période de création, et le moins que l’on puisse dire c’est que celui-ci a bien grandit !

Au départ de ma chronique ou de mon avis, c’est selon. J’allais écrire que ce roman était moderne, mais la SF est par définition assez moderne. Avec ma phrase charabia tu as compris ou je voulais en venir ? Non !? Rho tu ne me facilites pas la tâche, tiens !

Clairement, j’en ai pensé quoi ? Que du bien ! J’ai étais prise dans l’histoire très rapidement, le style de l’auteure est précis et la plume efficace. À aucun moment vous ne vous ennuierais en tout cas personnellement cela ne m’est pas arrivé. J’ai été très surprise à un moment donné. Pour tout vous dire, je devais ressembler un peu près à ça !

Résultat de recherche d'images pour "gif animé étonné"

L’auteur n’a vraiment pas eu besoin d’en faire des caisses pour que l’histoire se tienne et que l’on en redemande !

Alors maintenant, j’attends la suite…. Car là ce n’était que le commencement !

Wanda – Wendall Utroi

WANDA: Aidez-moi ! par [UTROI, Wendall]
Wanda – Wendall Utroi – 283 pages – Livre Numérique et Broché
Résumé:

Quand l’amour d’une mère s’estompe et s’efface,
Quand un père s’avère absent et lâche,
Tout peut arriver.

Quand la souffrance est votre seule amie,
Quand on n’a que la mort pour seul bagage,
On peut craindre le pire.

Je m’appelle Wanda, je vais avoir treize ans,
Aidez-moi !

Après « un genou à terre » et « l’enjeu », l’auteur récidive et vous convie à découvrir l’histoire palpitante de Wanda. À l’âge où le monde bascule ; plus une enfant, pas encore une adolescente, elle va fuir et tenter de se construire.

 

Avis:

Y a des romans, très peu certainement, que l’on commence le cœur battant et les mains moites. Depuis la sortie de Wanda, je me questionnais. Le lirais-je ou pas ? Parce qu’en toute honnêteté, elle me fichait un peu la trouille, cette Wanda. Non seulement, je ne suis pas trop thriller, mais en plus quand l’un des personnages principaux est un enfant, j’ai vraiment du mal. En résumé ce livre n’aurait jamais dû se retrouver entre mes mains… Mais voilà, j’étais intriguée, la couverture absolument magnifique et le résumé ont fini de me convaincre. Et non d’une pipe ! J’ai dévoré, engloutie tout en savourant chaque page, chaque mot ! Honnêtement, c’est pour ce genre de sentiments contradictoires que l’autoédition en vaut le détour, sans rire ! Soutenir un auteur indépendant quand on a entre les mains une œuvre de ce genre a de quoi vous rendre fière ! Non seulement Wanda mérite d’être lue par le plus grand nombre, mais cela ne m’étonnerait pas de le voir publié dans les semaines ou mois à venir !

L’auteur nous plonge dans l’univers à la fois simple et complexe. Une ado en manque de repaire, d’amour… un lieutenant, un ex-tôlard et une jeune orpheline… Tous ces personnages sont incroyablement palpables. Leurs personnalités sont travaillées avec soin et délicatesse. J’ai été profondément touchée par Wanda, cela va de soi, mais Julius également par son attachement à Camille. On sent ses failles et ses doutes, ce qui le rend « humain ». Le pire pour moi a été de me dire que l’histoire que nous conte l’auteur pourrait être tirée d’une histoire vraie. Un fait réel. Ce qui est terrifiant. Les pages se tournent toutes seules à un rythme idéal, pas le temps de s’ennuyer.

Je découvre l’auteur avec Wanda, bien que l’Enjeu soit dans ma Pal depuis quelque temps déjà. Mais j’ai pour habitude de me dire qu’il faut lire un livre au bon moment pour en ressentir toute l’intensité, l’émotion qu’à chercher à transmettre l’auteur ! Bref, j’ai tout aimé dans ce livre, les personnages, les émotions contradictoires qui m’ont habitée pendant toute ma lecture, le style et la plume ! Tout, je vous dis !

Je ne peux que vous recommander de lire Wanda, il fait indéniablement partie de mes coups de cœur.

Melissa, sac à gras – Carene Ponte

Mélissa, Sac à gras par [PONTE, CARENE]
Mélissa, Sac à Gras – Carene Ponte – 275 Pages – Livre Numérique – Librinova
Résumé:

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent, des yeux qui raillent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui accompagne, qui réconforte, qui séduit. Melissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, une nouvelle maison, un nouveau lycée. Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre degout de soi, perdition et renaissance.

« Carène PONTE nous force à revenir en arrière et à nous remémorer ce que c’était d’avoir dix-sept ans, la vie devant soi et tous ses rêves encore à réaliser.
Elle ravive le souvenir de nos années collège et lycée et nous rappelle que nous avons tous, un jour, été à la place de Melissa ».
Préface Marie VAREILLE

Avis:

Je vais certainement manquer de mots pour exprimer mon ressenti sur ce livre ! Pour la simple et bonne raison, que Mélissa aurait pu s’appeler Maëva ! En tout cas en partie !

Tu l’auras compris, ce livre m’a beaucoup touchée ! Mélissa, notre toute jeune héroïne, se voit (encore) dans l’obligation de suivre ses parents dans une autre ville. Qui dit nouvelle ville, dit nouveau lycée ! Mélissa ne s’aime pas, Mélissa ne trouve rien à aimer chez elle et cela se ressent très vite. 17 ans, âge ingrat, pas tout à fait adulte, mais plus une enfant non plus. Pourtant ne dit-on pas que les enfants sont méchants entre eux ? Cela devrait donc passer en grandissant, mais non. Bon, je vais m’arrêter là pour l’histoire parce que partie comme je suis, je pourrais tout te révéler. Et ce n’est pas le but !
Les personnages, Mélissa, Camille, et les autres sont plus vrais que nature, ce qui les rend particulièrement attachants ou carrément détestables. En tout cas, ils ne laissent pas indifférents !

J’ai lu ce roman d’une traite, une fois commencé il est impossible de le lâcher. C’est bien écrit, construit avec délicatesse et pudeur. Harcèlement scolaire et conséquences, un roman finalement assez dur pour une juste retranscription de l’adolescence. Je ne peux que très fortement vous conseiller ce livre !

Alexia, voyage à travers les mondes – Albine Tangre

Alexia, voyage à travers les mondes – Albine Tangre – 234 pages – Livre Numérique et Broché

Résumé: 

Alexia, jeune femme à la vie paisible et ordinaire, se réveille à l’hôpital. Pourquoi est-elle alitée ? Où sont passées les cinq dernières années de sa vie ? Et pour quelle raison ne reconnaît-elle pas le monde dans lequel elle évolue ? Angoissée par toutes ces questions, la jeune femme part en quête de vérité. Elle rencontrera sur son chemin l’aventure, le danger, l’amitié, et bien plus encore.

 

 

 

 

 

 

Avis:

Enfin, je pose des mots sur ma lecture ! Il était temps ! (Albine, tu peux râler pour mon retard :p )
C’est le troisième roman de l’auteure que j’ai la chance de lire. Une fois plus je suis séduite ! Vraiment ! Albine sait surprendre son lectorat avec une facilité presque déconcertante.

Changement de registre, elle gère avec brio.
Le récit est mené d’une main de maître. Nous sommes dès les premières pages immergés dans l’histoire d’Alexia. Tout comme notre protagoniste nous avançons à l’aveugle ne sachant pas où nous promène l’auteur. Les pages se tournent avec facilité, on en veut toujours plus. Et ce « plus » s’obtient vers la toute fin. (Sadique ? Un peu quand même ! Elle est où la suite ?) Vous l’aurez compris, je l’attends de pied ferme ! Les personnages sont peints avec soin et n’en sont que plus attachants encore !
J’espère que comme moi, vous irez de surprise en surprise.

Le style et la plume sont toujours fluides et agréables à lire ! Bref, un roman que je recommande, il vous fera voyager à coup sûr ! Albine Tangre une auteure à suivre de près !

( Je vous parle bientôt de Brisures son recueil de nouvelles, magnifique !)

Conspiration T1 – Sam Carda

Conspiration: Tome 1 par [Carda, Sam]
Conspiration – Sam Carda – 161 Pages – Livre Numérique
Résumé :

Lorsque vous avez trente ans, un fiancé que vous aimez, un mariage à préparer, une carrière montante, rien ne laisse présager que le malheur peut s’abattre sur votre vie bien réglée.
Responsable d’une section spéciale d’inspecteurs de police, Olivia Bouquet sera amenée à enquêter sur la mort suspecte de Manon Monta, la fille du grand et redoutable Bastien Fillermans, géant financier le plus riche et puissant du pays.
Cependant, l’enquête prendra des proportions angoissantes lorsqu’elle se rendra compte que Noah Garnier, son fiancé, est lié de près ou de loin à la mort de Manon.

Olivia Bouquet sera confrontée, malgré elle, à la plus grande conspiration jamais imaginée. Intègre et juste, elle devra se fier à son instinct pour découvrir les véritables intentions de chacun. Car dans ce monde égoïste et sans cœur, seules sa force de caractère et sa volonté pourront la sauver…

CONSPIRATION – Le roman qui vous cache sa véritable identité

Mon avis:

Aujourd’hui, je suis une cardette en souffrance ! Oui, je souffre de ne pas pouvoir dire que du bien de ce roman !
J’ai l’impression d’avoir loupé ma chorégraphie ! D’avoir raté un pas… Aie ! Pourtant les ingrédients sont les mêmes que pour Secrets Mortels, seulement pour moi cette fois, ça ne l’a pas fait ! Un peu comme dans une recette, les éléments (ingrédients) pris de façon individuelle sont bons, seul le plat est moyen ! (C’est mon avis, seulement.) Je m’en veux de ne pas l’avoir apprécié… Si dans Secrets Mortels les nombreux personnages et intrigues ne m’ont pas perdu en cours de route, c’est pourtant le cas ici. J’ai eu beaucoup de mal à ne pas me perdre. Aie ! Pardon Sam !

Bon, vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment aimé, mais parce qu’il y a un « mais », je lirais la suite ! Pourquoi faire pensez-vous ? Je suis curieuse, et je veux pouvoir dire si j’aime ou non en connaissant tous les tenants et les aboutissants ! Maso ? Peut-être bien, mais je veux pouvoir être dès plus objective en ce qui concerne un de mes auteurs chouchou ! Et parce que c’est un de mes chouchous, je ne peux que vous conseiller d’essayer, peut-être serez-vous convaincu là où je ne l’ai pas été !

Je vais tout de même terminer sur une note positive. Le style et la plume restent très agréables à lire ! 🙂

La Nymphe et le dragon – Elsa Gallahan

La Nymphe et le Dragon, tome 1 : L'indomptée et l'indomptable par Gallahan
La Nymphe et Le Dragon Tome 1 – Elsa Gallahan – 339 Pages – Livre Numérique

 Résumé :

Adaptation libre/fanfiction dans un univers Fantasy de la Romance Historique de Kathleen E. Woodiwiss, Le Loup et La Colombe.

——————————————————————————————

En des temps anciens, un guerrier de Valhoren, Haguénor, chevauche aux côtés de son Régent, Guéhémor, venu réclamer le trône du royaume de Réharnium dont son cousin l’a spolié à la mort du vieux roi Dranthoren.
Haguénor, fier guerrier indomptable, puissant et descendant des peuplades du Grand Est dont la légende raconte que le sang du dragon Herkalior se mêla à celui du Héros qui parvint à le tuer, ignorait encore qu’en partant à la conquête de Réharnium aux côtés de son Régent, il tomberait face-à-face avec la seule personne capable de percer sa cuirasse présumée impénétrable.
Quant à Eiléah, jeune châtelaine réharniemme, qu’aucun homme n’avait jamais domptée, se doutait-elle qu’elle croiserait bientôt la route de celui qui, pour la première fois, la charmerait malgré elle, malgré ses intimes résolutions ?

Mon avis:

Il a des jours comme aujourd’hui où je voudrais pouvoir écrire une chronique comme le font beaucoup, avec de jolies phrases, de jolis mots, mais vous savez maintenant que mes avis sont nature et un peu bruts. Je ne vais donc pas y aller par quatre chemins !
J’ai adoré, que dis-je, j’ai kiffée grave ! ça déchire ! Bref, c’est un coup de cœur ! J’ai pris énormément de plaisir à lire La Nymphe et Le Dragon.
Elsa Gallahan avait commencé à publier son histoire sur le site Wattpad me mettant en appétit avec douceur… vite écourtée cela dit, car peu finalement fut publié. Quand l’auteur a annoncé qu’elle avait finalement trouvé le moyen de publier son histoire (fanfiction — droits d’auteurs — toussa…), je me suis souvenu à quel point le début m’avait plu. J’étais donc ravie de pouvoir plongé dans cette nouvelle histoire. Seulement, voilà ! Parce que tout ne se passe pas comme prévu, les trois premiers chapitres m’on parut long… non pas qu’ils soient truffés de longueurs ou de détails inutiles, je ne retrouvais pas l’étincelle qui m’avait donné envie de le lire la première fois. Déçue, je me promis d’y revenir dans un état d’esprit plus enclin à la lecture après la fin du chapitre… (je ne sais pas si c’est très clair, je voulais poser le livre et faire une pause à la fin du chapitre), mais sans m’en rendre compte j’étais déjà à la fin d’un autre chapitre… j’étais cette fois, plongé à corps perdu dans la lecture. Et de là, il me fut impossible de le lâcher avant la fin. Je voulais tout savoir, et vite !
La fin trop vite arrivée m’a fortement énervée. La suite n’était pas encore écrite, je me vois dans l’obligation d’attendre… pour combien de temps, c’est une bonne question ! D’ailleurs, la fin est une fin HORRIBLE ! Cruelle pour le lecteur, qui n’a plus qu’à se faire des films sur les possibilités et éventualités…
Les personnages sont très attachants, émouvants, tellement humains ! Je suis sous le charme de mon seigneur Haguénor… presque amoureuse tellement celui-ci semble parfait ! Quant à Dame Eiléah, elle est une jeune femme forte d’esprit et incroyable dans sa bonté d’âme !
Elsa Gallahan a su m’émouvoir plus d’une fois, et je peux avouer sans honte avoir versé quelques larmes !
C’est donc pleine d’enthousiasme que je te recommande vivement de te procurer la nymphe et le dragon, sans plus attendre ! En plus, il est gratuit, que demander de plus !? Vous pouvez le lire et/ou le télécharger sur la plateforme Atramenta. À vos liseuses !