Wanda – Wendall Utroi

WANDA: Aidez-moi ! par [UTROI, Wendall]
Wanda – Wendall Utroi – 283 pages – Livre Numérique et Broché
Résumé:

Quand l’amour d’une mère s’estompe et s’efface,
Quand un père s’avère absent et lâche,
Tout peut arriver.

Quand la souffrance est votre seule amie,
Quand on n’a que la mort pour seul bagage,
On peut craindre le pire.

Je m’appelle Wanda, je vais avoir treize ans,
Aidez-moi !

Après « un genou à terre » et « l’enjeu », l’auteur récidive et vous convie à découvrir l’histoire palpitante de Wanda. À l’âge où le monde bascule ; plus une enfant, pas encore une adolescente, elle va fuir et tenter de se construire.

 

Avis:

Y a des romans, très peu certainement, que l’on commence le cœur battant et les mains moites. Depuis la sortie de Wanda, je me questionnais. Le lirais-je ou pas ? Parce qu’en toute honnêteté, elle me fichait un peu la trouille, cette Wanda. Non seulement, je ne suis pas trop thriller, mais en plus quand l’un des personnages principaux est un enfant, j’ai vraiment du mal. En résumé ce livre n’aurait jamais dû se retrouver entre mes mains… Mais voilà, j’étais intriguée, la couverture absolument magnifique et le résumé ont fini de me convaincre. Et non d’une pipe ! J’ai dévoré, engloutie tout en savourant chaque page, chaque mot ! Honnêtement, c’est pour ce genre de sentiments contradictoires que l’autoédition en vaut le détour, sans rire ! Soutenir un auteur indépendant quand on a entre les mains une œuvre de ce genre a de quoi vous rendre fière ! Non seulement Wanda mérite d’être lue par le plus grand nombre, mais cela ne m’étonnerait pas de le voir publié dans les semaines ou mois à venir !

L’auteur nous plonge dans l’univers à la fois simple et complexe. Une ado en manque de repaire, d’amour… un lieutenant, un ex-tôlard et une jeune orpheline… Tous ces personnages sont incroyablement palpables. Leurs personnalités sont travaillées avec soin et délicatesse. J’ai été profondément touchée par Wanda, cela va de soi, mais Julius également par son attachement à Camille. On sent ses failles et ses doutes, ce qui le rend « humain ». Le pire pour moi a été de me dire que l’histoire que nous conte l’auteur pourrait être tirée d’une histoire vraie. Un fait réel. Ce qui est terrifiant. Les pages se tournent toutes seules à un rythme idéal, pas le temps de s’ennuyer.

Je découvre l’auteur avec Wanda, bien que l’Enjeu soit dans ma Pal depuis quelque temps déjà. Mais j’ai pour habitude de me dire qu’il faut lire un livre au bon moment pour en ressentir toute l’intensité, l’émotion qu’à chercher à transmettre l’auteur ! Bref, j’ai tout aimé dans ce livre, les personnages, les émotions contradictoires qui m’ont habitée pendant toute ma lecture, le style et la plume ! Tout, je vous dis !

Je ne peux que vous recommander de lire Wanda, il fait indéniablement partie de mes coups de cœur.

Trouver sa place, s’affirmer en tant que…

Bonjour à tous,

Je suis récemment tombée sur un tweet d’une jeune auteure — comme moi — qui se questionnai sur sa place en tant que telle. Ce qui m’a amenée à me questionner, forcément ! La demoiselle disait avoir raté la promo de son ouvrage et qu’en plus de ça, dès le départ il y a eu un commentaire difficile à encaisser. Non, le tweet n’était pas de moi ! Mais elle et moi avons ça en commun, un démarrage difficile. Ses questions sont justifiées puisqu’il faut reconnaitre que se faire une place parmi tous les romans publiés quotidiennement n’est pas chose aisée. Cela dit, entre elle et moi une différence subsiste je n’attendais (presque) rien des gens qui m’entourent, aucune promesse d’achat. En aucun cas, je ne comptais sur des gens en particulier. Simplement parce que je suis du genre à me laisser porter par le courant, m’accrochant quand la branche est bonne. Si dans le cas contraire la branche était pourrie, j’essayais tant bien que mal de ne pas l’attraper. Autant dire que cela n’est pas facile, mais j’ai la chance d’être entourée de piliers solides, qu’ils soient virtuels ou réels. Parce que, quand on est défendu bec et ongles, soutenu, tout cela vaut bien mieux que quelques ventes. (Ce n’est que mon point de vue.) Ce sont ces mêmes soutiens qui m’ont permis d’avancer et de me relever. C’est grâce à eux que je me suis réinstallée devant mon ordinateur pour continuer d’écrire. Car, soyons réalistes cinq minutes, des mauvais commentaires il y en aura toujours parce que ce que l’on écrit ne peut PAS plaire à tous. Je ne connais pas un roman qui fait l’unanimité !

Afficher l'image d'origine

Donc peut-on trouver sa place en tant qu’auteure ? Je dirais que oui, car peu importe le nombre de gens qui liront mon livre ou le vôtre, s’il l’aime et passe un bon moment n’est-ce pas ça, le plus important ? Et puis on a toute une vie pour faire connaitre nos histoires !

Alors maintenant quatre mois après la sortie de L’Héritière des Brumes comment ça se passe ? J’ai peu de recul, mais honnêtement, mis à part les deux retours « méchants » et pas toujours constructifs je ne peux pas me plaindre. Ceux qu’ils l’ont lu attendent la suite et ça, c’est le pied ! (peu importe le nombre qu’ils sont !)

à bientôt,

Rose.

Papier, Numérique, Audio de quoi perdre la tête !

Où devenir complètement accro ?

Plusieurs moyens de lecture s’offrent à nous depuis quelque temps maintenant, l’éternel livre papier, le bel objet. Il sent bon, il est beau et il fait notre bonheur depuis la nuit des temps (ou presque). C’est un indémodable. Le numérique quant à lui est bien plus jeune, mais celui-ci n’est pas en reste non plus. Il a plein d’atout, léger, ne prend pas de place et souvent moins cher. Plusieurs supports sont possibles, la tablette smartphone liseuse ou encore sur le pc. J’ai testé ces quatre façons de lire et une seule a eu la bénédiction de mes yeux m’évitant ainsi bon nombre de migraines. La liseuse ! J’ai pourtant lu quelques mois sur mon smartphone. Aie éclairage agressif même en paramétrant l’application. La liseuse, elle, donne une impression de lecture papier, ça, c’est le pied ! J’ai commencé avec Tea Touch qui m’a lâchée prématurément. Grillée sans raison ! Malheureuse de devoir lire sur mon téléphone, j’ai investi dans un Kindle paperwhite en même temps cela tombait bien puisque je découvrais les auteurs autoédités.

Avez-vous essayé les livres audio ? Moi, oui. Honnêtement, je n’ai pas retrouvé le plaisir de lecture, cela manque de charme. En tout cas de moins point de vue. Les bruitages en fonds m’ont profondément dérangée, ce qui d’après moi laisse peu de place à l’imagination. Peut-être n’ai-je pas essayé avec les bons livres cela dit. Malgré ça, je lui ai trouvé un aspect positif, il me permettait de vaqué à d’autres occupations en simultané, repassé une corbeille de linges par exemple. Eh oui, car ce n’est pas facile d’avoir le fer dans une main et le livre ou la liseuse dans l’autre.

Ma position face à toutes ces possibilités est très simple, je suis incontestablement une grande fan de la lecture sur liseuse ! Avec elle, je prends le risque d’acheter un livre (très souvent un indé) pour quelques euros, au risque que celui-ci ne me plaise pas. Alors qu’avec le format papier j’y réfléchis à deux fois. Cela dit, si le format numérique m’a plu je n’hésite pas à me le commander en papier. Je suis une collectionneuse. J’aime le livre objet et l’exposé dans ma bibliothèque.

Et vous, quelle est votre façon de lire ? Dites-moi tout !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai décidé d’en rire ou comment rater sa sortie 2.0

On se retrouve aujourd’hui pour un article en peu particulier. Si vous me suiviez sur les réseaux sociaux, vous avez certainement vu que la sortie de mon roman ne s’est pas vraiment déroulée comme je l’espérais.

Remontons le temps.

Début octobre, je prenais contact avec un pro de la correction. Yeah ! J’allais m’offrir les services d’un professionnel, ce n’était pas vraiment prévu au budget familial, mais j’ai envie que tout soit PARFAIT ! Dix jours plus tard, je reçois mon fichier avec mise en page. Ni une ni deux, je fais le nécessaire pour la mise en ligne. Je prépare un ebook pour les blogueurs avec qui j’ai pris contact et leur envoi.

Quelques jours avant la sortie de L’Héritière des Brumes, les premières chroniques tombent, toutes bonnes dans l’ensemble. Géniale pour l’histoire, beaucoup moins quant à la fin de l’une d’elles se terminent par « Il faudrait un coup de plume correctrice ». Autant dire que là, je commence à angoisser. Je vérifie que j’ai bien mis en ligne le fichier que j’ai reçu quelques jours plutôt, et OUF, c’est bien le cas. J’ai quand même l’impression que quelque chose m’échappe, donc je contacte la blogueuse en question qui confirme qu’il y a des fautes. Nul n’est parfait, et il est évident que tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir une double correction. Je tombe de mon petit nuage. La chute fait mal, mais OK je l’accepte.

Arrive LA date sortie, le 29 octobre. Les blogueuses qui ont lu le livre postent leur retour sur Amazon, mais sans le fameux sésame « Achat vérifié » puisqu’il s’agissait là d’un service-presse. Dans le même temps, un illustre inconnu commente le commentaire en affirmant que tout cela n’est que du copinage. Pour le prouver, il lira même l’extrait disponible ne se privant pas de laisser un commentaire fort négatif au passage. L’extrait contient des fautes, honte à moi qui n’aurait pas assez relu mon texte. Cette fois c’est certain, il y a un vrai problème avec mon livre. Heureusement pour moi, j’ai de véritables soutiens avec qui en parler et essayer de corriger le tir. Mon livre à peine né est retiré le soir même de la vente, mais il faudra tout de même quels jours pour que celui-ci disparaisse de toutes les plateformes. Je peux donc remercier l’inconnu pour me l’avoir fait remarquer et ainsi agir au plus vite.

Je suis déçu et en colère, car même si j’ai réagi au plus vite certains d’entre vous se sont procuré un livre de mauvaise qualité. Cette fois sous mon nuage c’est carrément l’orage.

Le professionnel que j’avais contacté me dit que c’est une erreur de sa part en ne m’envoyant pas le bon fichier, mais que le travail a été fait. Bon OK, mais clairement, on fait quoi ? Le professionnel choisira de me rembourser, en gardant la version (qu’il aurait) travaillé. Notre collaboration s’arrête donc là.

L’orage se calme quand je reçois mon fichier avec une nouvelle correction ainsi qu’une nouvelle mise en page. Vérification du fichier et nouvelle mise en ligne qui commence par une promotion gratuite. Sans oublié l’illustre inconnu, qui fera une apparition pour critiqué l’histoire sous un autre commentaire, mais cette fois il l’a lu en intégralité donc je l’accepte.

Voilà maintenant, vous savez tout ce qu’il faut faire pour « Rater sa sortie ». Mon article titre « J’ai décidé d’en rire », mais honnêtement je n’en suis pas encore tout à fait là. J’y travaille en tout cas.

Si vous avez la première version, je vous invite à me contacter.

Bonne journée,

Rose.

En Colère !

Bonjour à vous…

Je vais commencer mon article par des excuses… Je suis sincèrement désolée de vous dire que je me suis fait avoir par un(e) correcteur(trise) dit pro. Par conséquent, j’ai pris la décision de retirer provisoirement mon roman de la vente. Malheureusement, il va falloir quelques jours sur les plateformes telles Qu’Amazon, décrite et autres… Pour tous ceux qui ont acheté la version médiocrement corrigée, je me ferais une joie de vous envoyer la version corrigée dès que celle-ci sera disponible.
Je suis sincèrement désolée, d’avoir mis en ligne un livre qui ne colle pas aux attentes d’un potentiel lecteur, ni dès miennes cela va s’en dire.

Avec toutes mes excuses,

Rose.

La blogueuse passe le relais à l’auteure

La petite mauvaise nouvelle !

Le blog va faire une petite pause ! Ne râle pas, je t’explique ! Comme tu le sais déjà mon livre sort bientôt le 28 Octobre pour être exact et comme je n’ai pas encore le don de me dupliqué je ne peux pas assurée et la promo de mon Héritière et de donner mon avis sur mes lectures ! Tu sais, toute ces choses me prennent du temps ! Dans la mesure où je veux faire les choses comme il faut !

Du coup une petite pause ! Cependant, je continuerais à poster çà et là une mytho chronique et des mytho-interview ! Et parce que je sais que tu aime ça !

giphy-1

Juste pour que tu ne m’oublie pas !
Bon, la seconde mauvaise nouvelle, c’est que le concours de la première année est retardé ! Pas de panique, il reviendra en force ! ^^

Mytho Chronique #3 – Not the end

captureyyRésumé: 

Rien trouvé !

Nombres de Pages inconnu

Auteurs: Lena Walker, Julie Jkr et Sophia Laurent

 

 

 

 

 

Mytho Chronique:

J’ai déjà fait quelques mytho chronique, tu connais donc le principe ! Je te parle d’un livre qui n’est pas encore sorti et que je n’ai pas lu, mais pour lequel je me pose des questions.

Aujourd’hui, j’ai envie de spéculer sur Not the end. Je suis très intriguée ! Tu te demandes pourquoi et tu as raison ! Je suis intrigué, mais pas seulement ! J’ai peur aussi.

raw-2-peur

Oui oui, tu as bien lu, j’ai peur. Peur parce que j’ai lu un ou plusieurs livres de ces Trois auteures et elles ont des univers assez éloignés l’une de l’autre. On parle ici de Lena Walker auteure de Beyond, Sophia Laurent auteure de la trilogie Ruines et de Julie JKR auteure Du couloir des âmes !

Tu ne les connais pas, voilà un petit topo de leurs univers.

Lena, c’est les extraterrestres un brin sexy qui ne connaissent rien aux émotions humaines.
Sophia, c’est de la dsytopie avec un Alex amnésique (début de la trilogie) dans un monde en Ruine cela va s’en dire !
Julie, c’est une auteure tourmentée et fan de Stephen King qui a pigé une pauvre fille dans le couloir !

Après avoir vu ce Tweet

Capturem.PNG
Je suis certaine que maintenant toi aussi, tu as peur ! Tu auras fait comme moi, mis un peu des trois univers dans un shaker et secouer le tout très fort !

Tadaaaa, nous obtenons Not the end !

Elles nous promettent un roman Phénoménal ! Ce n’est pas moi qui le dis, mais Sophia Laurent, elle-même ! La preuve !

capture

Bon, on ne sait pas grand-chose finalement sur ce roman à paraître. Quand ? Je n’en ai pas la moindre idée cela dit ! Du coup, je peux spéculer encore un peu, en me disant que peut-être, il se déroule dans la forêt vu la couverture, que l’un des trois protagonistes est un garçon et je pense même que c’est Sophia qui a géré ce personnage !

Bref, un mec, deux filles et des tas de possibilités ! Ni voyez pas d’allusions coquines, il n’y en a pas Not the end est un roman Young Aldult contemporain d’aventures !

Donc dans ce roman, nous retrouverons (peut-être) un extraterrestre sexy et amnésique, perdu dans une forêt, vas savoir ! Dans tous les cas, il me tarde de le lire !

A bon entendeur 😉 Salut !