Forever Young : La chronique

La mienne, la vôtre… 

L’adolescence. Ce passage délicat. On y est tous passé… De façon délicate ou de façon complexe, mais on l’a fait… On a grandit, et on regarde rarement en arrière… Du coup on en oublie nos premières  fois… Toutes quel qu’elles soient. Les bonnes comme les mauvaises… 
En  lisant  forever young, on plonge tête la première dans ce qui nous apparut si difficile, il y a quelques années…  C’est Anna 13 ans, qui nous permet de revivre nos jeunes années… à travers sa vie à elle.
Si je vous dis que j’ai aimer ce livre, que c’est même un gros coup de cœur, je ne mentirai pas, parce que c’est la pure vérité. Mais bizarrement, j’ai du mal à dire ce que j’en pense… Ce livre est tellement beau, tellement prenant… que souvent, j’en oubliai que le livre ne parlai pas de moi… Parce que oui, c’est ce que j’ai ressentis pendant pratiquement toute ma lecture…
J’ai eu l’impression que ce livre, c’était de moi qu’il parlai… De notre première histoire d’amour, celle qui fait « planer » , celle qui fait souffrir… Mais pas seulement, les vrai amitiés aussi qui nous permette de tenir quand tout va mal… 
Des premiers mensonges, pour faire ce que l’on veut ! Bref ce livre c’est tout ça à la fois. 
Les personnages, sont tellement attachants, insouciant, comme seul l’adolescence le permet. L’histoire est bouleversante de réalisme. L’auteure, sa plume, ses mots…Tout est humilité sans ce roman. les sentiments,les émotions bonnes ou mauvaises ,y sont décrits avec beaucoup de douceur.
Tout est magique dans ce livre…
 Beau. Tendre. Dur
Ce livre, c’est l’adolescence tel qu’elle est finalement, jamais facile. On rit, on pleure, on aime ou on déteste (les situations)… Tout y est ! 
J’avais envie de dire, que je le ferai lire à ma fille, mais j’en aurai peut-être jamais, alors mes fils la liront (oui je les obligerai), pour que eux aussi, puisse comprendre,ce qu’est l’adolescence. Que rien n’est insurmontable, que l’on peut souffrir mais toujours se relever… J’aurai donné n’importe quoi, pour avoir ce livre à l’adolescence… 
MERCI, Charlotte Orcival, Pour ce magnifique roman, pour les émotions, mes larmes et mes sourires. Merci, merci pour tout.

Résumé: 
C’est une histoire d’avant. D’avant les sms, les emails, les statuts Facebook. D’avant les iPods, les cd. D’avant la chute des tours du 11 septembre et celle du mur de Berlin. De la pop anglaise explosait dans les écouteurs de mon premier walkman tandis que les radios FM diffusaient une perpétuelle soupe musicale qui nous racontait que nous aurions une jeunesse éternelle. Et moi, et moi, du haut de mes 13 ans tout frais, je n’imaginais même pas qu’elle ne pourrait pas l’être. Bien sûr, j’écrivais dans mon journal que ma vie était pourrie mais j’éclatais de rire dans la seconde suivante. 
Ceci est l’histoire d’une année de survie. L’histoire d’une première histoire avec l’amour.
Couverture forever young charlotte orcival
Edition: Auto-édité
Auteur: Charlotte Orcival
Nombre de Page: 274
Format: Brochet et  Livre Numérique
Ma Note: 


Publicités

2 réflexions sur “Forever Young : La chronique

  1. Ana 16 février 2016 / 9 09 39 02392

    « Beau. Tendre. Dur » –> un livre… al dente? 🙂 Au départ quand je lis que l'héroïne a 13 ans, je me dis que ce livre ne serait pas pour moi, car j'aime pouvoir m'identifier, mais finalement… pourquoi pas, pour retomber en adolescence le temps d'une lecture… 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s