Exilium: La chronique

Entre réalité et imaginaire

J’étais plus qu’impatiente de lire ce roman, il était temps que mon mari le choisisse! C’est sur un groupe facebook que j’ai découvert l’auteur Frédéric Bellec, il proposait son livre pour chronique, et c’est la magnifique couverture qui ma attirée en premier, le résumé lui, n’a fait que renforcer mon envie. 
J’ai pris énormément de plaisir à découvrir un monde « presque » normal.
Que puis-je vous dire sur Exilium, sans rien spoiler!? C’est pas gagné! 
Je dirais que l’on peut diviser le livre en trois partie:
La première, l’histoire se met en place, un AED normal dans un lycée normal, jusque là rien de bien étrange, l’hiver est installé et un petit nombre d’élèves se retrouvent coincés à l’internat, c’est là que Fred l’AED se voit confié la responsabilité de l’internat pour la semaine. C’est également là que la situation va commencer à se compliquer. Entre un ado qui à un méga « rhume » mais qui mange pour quatre, un autre qui tiens des propos étrange à Fred, lui disant qu’il est son gardien. Et quatre autres ados tout à fait banals. Mais surtout les bruits étranges qui « hantent » l’internat.
La seconde partie a ma préférence, on se pose des questions sur ces bruits étranges qui ressemblent fortement à une respiration et la découverte de l’inscription ABC gravé sur le plancher. Un certain nombres d’internes sont complètement terrifiés par le bruit, la gravure et le monstre -la chose- qu’ils pensent voir quand d’autres y sont complètement indifférents. Même notre AED Fred est retourné par tout les événements qu’il vit.
La troisième partie, concerne les révélations qui sont faites, où enfin on comprend se qu’il se passe dans ce dortoir. Mais pas seulement puisque un tout petit comité explique à Fred l’un des « secret » du monde. Un monde imaginé par l’auteur avec réalisme, puisque souvent j’ai oubliée que ce roman n’est qu’une fiction. 
Voilà pour ce qui est de l’histoire. Les personnages sont hyper attachants, mon « chouchou » Lewis  n’est pas forcément le plus présent, mais je l’ai tout de même beaucoup aimé.
L’histoire y est vraiment bien construite et l’intrigue prenante. L’imagination et la plume de l’auteur nous permette de vite nous immerger dans ce lycée de la petite ville de Saint-Armand-Montrond où ce déroule les faits. Certaines phrases, sont certes assez longues, mais ne gâchent pas la lecture. J’ai également beaucoup aimé les petites touches d’humour ici et là, ainsi que les deux trois réflexions sur la vie. Certains passages sont finalement assez philosophique.

Je peux vous le dire, j’ai adoré me plonger dans l’univers de Fred Assistant d’Education et que j’attends maintenant la suite, pour savoir qui sont les deux derniers personnages qui font leurs entrés dans les dernières pages, connaitre leur rôles, et d’autres choses… 

Le second Tome de EXILIUM s’annonce riche! J’ai hâte de le découvrir! Et vous?

Résumé:
    « Cette semaine-là, de fortes chutes de neige exigèrent la fermeture du lycée où je travaillais comme ‘pion’, mais le maintien exceptionnel de l’internat permit l’hébergement de la poignée d’élèves bloqués sur place. Par ma proximité avec le lieu de travail, je fus le seul disponible pour assurer les nuitées. La semaine se présentait alors avec un calme insolent : encadrer sept adolescents occupés à compter les flocons au sein d’un établissement vidé de son âme. 
       Sauf que nous n’étions pas seuls ! 
       Au début, j’expliquais aux élèves effrayés que le vent et le froid étaient à l’origine des souffles et des craquements. Jusqu’à ce que leur fréquence nous accule à l’évidence : quelque chose sans aucun lien avec la météo avait infiltré le dortoir ! 
       Alors que je pensais avoir trouvé le calme dans la campagne du Centre France, après mon départ de la Côte d’Azur pour la petite ville de Saint-Amand-Montrond, j’allais découvrir un énigmatique Berry, qu’au XIXe siècle Chateaubriand avait décrit comme une contrée  » où se passaient des choses étranges  » ! »
Auteur: Frédéric Bellec
Edition: Auto-édité
Nombre de page: 440

Format: Broché , Relié et livre numérique

Publicités

Une réflexion sur “Exilium: La chronique

  1. Fred 14 mars 2016 / 19 07 45 03453

    Le second tome sera plus violent, plus dynamique, plus sombre, et le tout premier chapitre ne vous laissera pas le temps de respirer !Vous pensez que vous ne pourrez plus avoir peur après découvert la nature des personnages au coeur de l'intrigue du tome 1 ? C'est parce que vous ne connaissez encore rien du nouveau monde qu'il vous a été offert de pénétrer.Le tome 1 n'était qu'une mise en bouche ! Le tome 2 vous montrera vraiment ce qu'est être terrifié quand vous devrez faire face au nouveau visage de la peur !Priez pour que le soleil se couche le plus tard possible. Et n'oubliez pas la dernière recommandation du moine de Marenwald : NE DORMEZ PLUS FENÊTRES OUVERTES !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s